Inscription

La chambre espace de repos avant tout

Espace de repos avant tout, où l’on passe plus d’un tiers de son temps, la chambre cumule parfois d’autres fonctions mais reste un lieu ou l’intimité doit être préservée. Une ambiance soignée, personnalisée et un confort étudié devront faire de cette pièce un véritable espace de vie.

L’agencement
Petit volume, grand volume… selon l’espace offert par votre chambre, l’agencement s’envisagera différemment. Pour les petites chambres, une gestion astucieuse de la place reste la priorité. Pour les grandes chambres, lorsque l’essentiel est en place, l’espace disponible peut être utilisé pour y organiser des activités compatibles avec l’ambiance paisible de la chambre : espace de travail, de détente, salle de bains…

La petite chambre

Il est prouvé qu’un bon repos est favorisé par une chambre bien rangée, avec un espace dégagé et aéré : un principe que l’on devra concilier avec une autre mission : y faire tenir l’indispensable !

Le lit est l’élément incontournable de la chambre mais il mobilise une surface importante. Avec un peu d’astuce il peut être la clé pour optimiser votre espace.

→ Le lit escamotable

Cette solution part du principe que le lit ne sert qu’à dormir. Dans la journée, il disparaît en s’encastrant à l’horizontal dans l’épaisseur d’un faux plafond (system bed-up®) ou bascule à la verticale dans une armoire.

→ Au dessus et au dessous du lit

L’utilisation du lit ne nécessite pas toute la hauteur entre celui-ci et le plafond. Ce constat permet d’envisager deux solutions. On surélève le lit en le plaçant sur un coffre à larges tiroirs, créant ainsi un espace de rangement sous le lit pour des draps, des serviettes, des chaussures… On peut également récupérer de l’espace au dessus du lit en y installant des placards.

→ La mezzanine

Pour disposer d’une surface supplémentaire permanente et y installer un bureau par exemple, la mezzanine reste la solution pour les petites chambres. Le lit doit alors être situé à 1,90 ou 2 m si l’on veut tenir debout dans le volume situé en dessous. Ce qui implique que la hauteur du sol au plafond doit être à un minimum de 3 m pour préserver un couchage confortable. Pour des hauteurs de plafond particulièrement importantes, la mezzanine peut offrir une surface presque équivalente à celle de la chambre. Solution réservée autrefois aux enfants, la mezzanine a évolué sur les plans pratique et esthétique et séduit maintenant aussi les grands.

→ Le placard encastré

Dans les chambres particulièrement petites, lorsque l’on déduit la superficie du lit et des abords pour pouvoir circuler autours, il ne reste bien souvent plus de place pour une armoire digne de ce nom. Si votre pièce dispose d’un renfoncement d’au moins 60 cm de profondeur et 1,50 m de longueur, un placard pourra y être aménagé. Une tringle pour la penderie, des tiroirs, des étagères… une réalisation sur mesure garantira une optimisation de l’espace en largeur et sur toute la hauteur du sol jusqu’au plafond. On privilégiera bien évidement les portes coulissantes ou pliantes à petits panneaux pour supprimer les débattements.

La grande chambre

Si votre chambre offre un volume généreux, vous pouvez envisager d’y intégrer d’autres activités en plus de l’espace repos.

→ Le confort d’un dressing

Autrefois réservé aux habitations luxueuses, le dressing s’apprécie couramment pour son côté pratique. En fonction de l’espace disponible, il pourra être implanté de façon linéaire, sur toute la longueur d’un pan de mur aveugle ou occuper un véritable volume fermé permettant des rangements sur 3 cloisons. Un vrai dressing reste le privilège des très grandes chambres. Il consiste en une pièce entièrement dédiée au rangement des vêtements, chaussures et accessoires vestimentaires.

Trois sortes de rangements permettent de s’adapter à chaque type de vêtement :

La penderie, avec ses cintres bien alignés permet d’y suspendre chemises, pantalons et robes qui restent visibles d’un coup d’œil.

Les étagères basses permettront d’y ranger les chaussures, celles du dessus les polos ou les t-shirts pliés. On préfèrera multiplier des étagères de hauteur moyenne plutôt que d’en avoir peu avec une hauteur plus importante, pour éviter des piles de linge trop épaisses qui ont tendance à s’écrouler.

Enfin, les tiroirs dissimuleront des vêtements de petites tailles et accessoires (chaussettes, ceintures, mouchoirs, etc…).

Pour les chambres les moins privilégiés par l’espace ou pour les petits budgets, un dressing linéaire pourra être dissimulé derrière un rideau glissant sur un câble tendu qui offre l’avantage de pouvoir s’ouvrir sur toute la largeur pour permettre une vue d’ensemble. Vous pourrez également opter pour des portes coulissantes, plus esthétiques et hermétiques, mais qui ne permettent qu’une vue partielle de vos rangements et pour un coût plus élevé. Enfin, les portes battantes nécessitent un débattement toujours synonyme de perte de place.

Enfin, si vous souhaitez créer deux volumes distincts dans votre chambre, pour l’implantation d’une salle de bains ou d’un bureau par exemple, le dressing pourra astucieusement remplir une deuxième fonction en servant de séparation partielle ou totale de ces deux espaces.

→ Le prestige d’une salle de bains

Quoi de plus logique que de fusionner dans une même pièce, ces deux espaces privés. Deux options s’offrent à vous :

– un espace commun : une bonne solution pour faire bénéficier la salle de bains et la chambre d’un volume conséquent. Si à l’origine votre salle de bains est située à l’extérieure de la chambre mais contiguë à cette dernière, vous pourrez envisager la possibilité d’abattre la cloison commune. Cela implique des contraintes techniques qu’il faudra étudier avec soin (déplacement des canalisations, circuit électrique etc…). Abattre un mur porteur peut également s’avérer délicat. En copropriété, ces travaux nécessiteront l’obtention d’un accord. Cette appropriation implique enfin que la salle de bains ne soit pas partagée avec d’autres personnes.

– deux espaces séparés : la séparation pourra être symbolique (muret, paravent, surélévation du sol pour l’un des deux espaces, utilisation de revêtements de sol et de murs différents etc…) ou être plus affirmée (une cloison en portes coulissantes, une cloison constituée de placards de rangement etc.).

 → L’ambiance studieuse d’un bureau

Si vous exercez votre activité professionnelle à domicile, l’ambiance paisible de votre chambre y permettra l’implantation d’un bureau. Un secrétaire ou un meuble informatique complété par quelques étagères… l’espace de travail s’invite dans la chambre sans en alourdir l’atmosphère.

Si vous êtes en couple et que vous êtes amené à travailler tard le soir ou tôt le matin, une séparation (cloison ou paravent) préservera le coin couchage du bruit et de la lumière provenant du bureau. Il faudra d’ailleurs prévoir un éclairage localisé du bureau pour ne pas devoir éclairer toute la chambre lorsque l’un travaille et l’autre dort.

→ L’espace de détente

Espace de repos, la chambre invite aussi à la détente.

– une bibliothèque : dans la journée ou le soir, le calme de la chambre vous offrira un environnement idéal pour vous plonger dans vos lectures favorites. Vous pourrez profiter du renfoncement d’un mur en y aménageant des étagères, ou l’intégrer dans une séparation entre deux espaces. Pour les chambres « king size », vous pourrez y installer un véritable meuble bibliothèque.

– un espace multimédia : télévision, Hi-fi… votre chambre se transforme en home cinéma ou en auditorium. Pour la télévision, plusieurs solutions existent : le classique meuble télé au pied du lit dispose souvent d’étagères permettant d’y ajouter des appareils annexes (lecteur DVD, consoles de jeu…) et d’y ranger vos DVD tandis que l’écran fixé au plafond sur un support orientable vous permettra de regarder vos films en position allongée. Attention toutefois à disposer d’un recul suffisant. La distance conseillée pour un bon confort visuel est de 4 fois la diagonale de votre écran pour un tube cathodique. En résolution HD, une distance de 3 fois la diagonale suffit.

Enfin, attention aux lumières de veille (LED) qui peuvent nuire à la qualité du sommeil : le mieux étant de brancher tous les appareils sur une barrette multiprise munie d’un interrupteur qui permettra de couper leur alimentation d’un seul geste après utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *