Inscription

Le mobilier de la chambre

La literie

 

A une époque où le stress domine la vie quotidienne, une bonne literie est essentielle pour assurer un sommeil réparateur. Un mauvais choix peut entraîner insomnies, maux de dos, sommeil superficiel ou allergies. Cet investissement vous engage pour 10, 15 voire 20 ans d’utilisation. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir !

→ Le matelas

Comment choisir parmi les dizaines de modèles disponibles dans votre magasin de literie ?

S’allonger quelques secondes sur un matelas ne vous donnera que très peu d’indications sur sa qualité et son confort. Certains modèles prometteurs ne révèlent leurs faiblesses qu’au bout de quelques mois. Le choix doit donc se faire à partir de critères bien précis :

– un capiton confortable et agréable : entourant le cœur du matelas il donne à ce dernier sa douceur et son moelleux. Il peut être synthétique ou naturel (préservant des allergies). Il est recouvert d’une toile (le coutil) dont la souplesse influencera le confort.

– une bonne indépendance au niveau du couchage : on se retourne en moyenne quarante fois dans une nuit. Autant d’occasions de réveiller son conjoint. Avec une bonne indépendance de couchage, chacun dort selon ses propres phases de sommeil, sans perturber l’autre, garantissant près d’une heure en plus de sommeil précieux à chacun par rapport à un mauvais matelas. Cette indépendance est assurée par trois paramètres :

– la largeur, qui doit être idéalement de 160 cm ;

– la matière : le latex étant plus ferme que la laine est préférable à ce niveau ;

– la densité : une grande fermeté est ici de rigueur ;

– une suspension ferme : pour un bon maintien du dos, le cœur (ou l’âme) du matelas est l’élément primordial.

Il peut être :

+ en mousse : d’un coût abordable, ce sont aussi les matelas dont la durée de vie est la plus courte. En polyéther ou polyuréthane, ils offrent différents niveaux de fermeté, les mousses les plus dures étant celles qui offrent le meilleur maintien.

+ en latex : ils constituent un meilleur choix que la mousse. D’une durée de vie plus longue, ils présentent également une fermeté idéale pour le maintien du dos associée à un moelleux appréciable.

Pour un bon compromis entre le confort et la fermeté, il existe des matelas en latex et laine. De fabrication artisanale, les matelas 100% laine sont d’un confort comparable à celui du latex.

+ à ressorts : ce sont les matelas qui offrent la plus grande fermeté, mais ce sont également les moins confortables. Il en existe trois types. Les matelas à ressorts biconiques représentent l’entrée de gamme. Les matelas multi spires sont constitués de ressorts indépendants offrant une bonne aération et une indépendance de couchage améliorée. Ils constituent la gamme moyenne et sont donc plus chers que le type précédent. Les matelas à ressorts ensachés constituent le haut de gamme, avec une excellente indépendance de couchage, chaque ressort étant enveloppé individuellement dans un sac en tissus. Leur prix sera en rapport avec le confort offert.

– une taille adaptée : la longueur doit être idéalement supérieur de 20 cm à la taille de l’utilisateur le plus grand.

– la densité du matelas : elle se mesure en Kg/m3. Vos besoins dépendent de votre poids et votre taille. Plus ces paramètres sont élevés, plus votre matelas devra être dur. Un matelas offre une bonne durabilité et un excellent maintien lorsque sa densité est égale ou supérieure à 70Kg/m3 (on dit qu’il est ferme). Autour de 30 Kg/m3, on parle de matelas soft.

Le prix augmente avec la densité. Il faudra donc choisir le meilleur compromis entre la durabilité, le confort et le coût.

– les zones de couchage différenciées : réservée à certains matelas de haut de gamme, cette option se caractérise par une densité variable adaptée à chaque partie du corps (tête, haut du dos, bas du dos, jambes, pieds). Cette option n’est bien évidement envisageable que si les deux conjoints n’ont qu’une faible différence de taille.

→ Le sommier

Si vous vous décidez pour l’achat d’un matelas neuf, il est recommandé de changer également de sommier si celui-ci donne des signes visibles de fatigue. Il en existe deux sortes :

– le sommier à ressorts : il est en principe préconisé lorsque vous optez pour un matelas à ressorts. Cependant, l’ensemble est sujet à un affaissement qui ne procure pas un bon maintien de la colonne vertébrale. Ce choix est contre-indiqué par les chiropracteurs qui lui préfèrent le sommier à lattes.

– le sommier à lattes : contrairement au précédent, il offre une plus grande rigidité et assure un meilleur maintien du corps. N’étant pas recouvert de coutil, il permet en outre une bonne aération sous matelas, ce qui réduit la prolifération d’acariens…un atout sous notre climat !

Autour du lit

 

→ La tête de lit

Servant à l’origine à protéger le mur contre lequel le lit vient s’adosser, la tête de lit jour de plus en plus un rôle décoratif et fonctionnel.

Elle peut s’intégrer avec le reste de la chambre en adoptant les mêmes matériaux que le mobilier. Elle peut aussi s’éloigner du mur pour servir de séparation et créer un autre volume (bureau, salle de bains, dressing…). Gagnant en épaisseur, la tête de lit peut également intégrer des volumes de rangements pour les livres et un éclairage, remplaçant ainsi les tables de chevet. Enfin, en y adossant un oreiller, on trouvera un confort suffisant pour les moments de lecture.

→ Le ciel de lit

C’est un véritable toit en tissus fixé en son centre au plafond et suspendu au dessus du lit qu’il vient envelopper. S’il donne une touche de romantisme et une intimité supplémentaire à votre couchage, le ciel de lit s’avère aussi très efficace pour se préserver des moustiques. On choisira un voilage pour moustiquaire afin d’assurer la bonne aération nécessaire pendant toute la nuit.

→ Le chevet

Petit meuble disposé au niveau de la tête, sur les côtés du lit, il doit être accessible sans se lever. Sa surface doit être suffisante pour y accueillir une lampe, un livre, la télécommande de votre téléviseur, une tasse ou un verre, votre réveil … Certains modèles sont munis d’un tiroir ou d’une petite porte, pour y ranger des livres supplémentaires, vos lunettes de lecture et quelques boites de médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *