Inscription

SE LOGER A TAHITI

Côte Est ou côte Ouest ? Papeete, la capitale, est en effet au croisement de deux larges zones d’habitation, une qui file vers l’Ouest et d’où l’on peut admirer les couchers de soleil sur Moorea, et l’autre qui s’étend vers l’Est plus sauvage avec ses plages de sable noir. Laquelle choisir ? Une question de goût mais aussi d’opportunité et de budget, les habitations à louer ou à acheter sur la côte Ouest étant plus nombreuses et, selon leur situation, plus onéreuses.

Les précipitations varient d’une côte à l’autre de Tahiti : c’est sur la côte Est, la plus humide, qu’il pleut plus souvent. Avantage : on arrose moins souvent son jardin ! Les paysages sont plus sauvages, plus verdoyants et les lotissements moins nombreux. Vivre sur la côte Ouest de l’île est très agréable, d’autant que c’est sur cette partie de Tahiti que les quelques plages de sable blanc accessibles bordent les lagons turquoise. Sur l’autre côte, on ne trouve que des plages de sable noir.

Si vous n’aimez pas la chaleur moite et humide, choisissez une maison avec chambre climatisée ou optez pour un logement en montagne. Vous gagnerez quelques degrés, le vent dissipera la moiteur de l’air et votre sommeil sera de qualité. Mais équipez-vous alors d’une voiture puissante. Sur les hauteurs de Mahinarama, une zone d’habitation de la côte Est, il faut compter 10 minutes de voiture pour se rendre de la route de ceinture au haut du lotissement.

Habiter en bord de mer est très agréable, surtout sous les tropiques, mais les embruns s’attaquent à tous les circuits électriques et électroniques, et même aux portes des frigidaires tropicalisés qui finissent rouillées. Les vallées de Tahiti offrent également des possibilités d’hébergement. Y vivre est convivial, mais la proximité du voisinage est parfois bruyante… A éviter si vous aimez le calme et la solitude !

Depuis 5 ans, surdéveloppé par les programmes de défiscalisation, la construction d’appartement a pris un rythme soutenu. La côte Ouest propose de nombreuses résidences de tout type de standing. La plupart des appartements sont loués meublés avec plus ou moins de goût et d’équipements.
Comme en France , vivre en appartement est moins cher que dans une maison, sauf exception. Comptez entre 90 000 et 100 000F cfp/mois (environ 833 euros) pour un studio récent meublé situé en zone urbaine, c’est-à-dire à moins de 25 kms environ de Papeete (Arue-Punaauia ). Le F2 meublé tourne autour de 130 000 Fcfp/mois (un peu plus de 1000 euros). Le F3 est en moyenne à 160 000 Fcfp/mois (plus de 1300 euros). Ces montants sont donnés à titre indicatif, ils peuvent varier d’une résidence à une autre.

Mais que ce soit pour une maison ou un appartement, plus on s’approche de Papeete, plus les loyers sont élevés. On arrive à trouver en plein centre-ville des appartements aux loyers bon marché, mais leur standing est souvent médiocre et certains quartiers sont à éviter. Pour le loyer des maisons, si vous choisissez une maison avec piscine et jardin, pensez au coût d’entretien du bassin qui est rarement compris dans le loyer. Il tourne autour de 20 000 Fcfp/mois chez un prestataire qualifié.
A seulement une demi-heure de navette de Papeete se trouve l’île de Moorea, de plus en plus prisée comme lieu d’habitation. Plus calme, plus belle, l’île offre une qualité de vie bien meilleure. La circulation y est tout le temps fluide et au lieu de passer son temps dans les embouteillages aux heures de pointe (comme c’est le cas sur Tahiti ), on préfère le passer dans le bateau. Les loyers sont en moyenne 30 % moins chers que sur Tahiti et l’abonnement mensuel aux navettes Moorea Express et Aremiti, n’est que de 16 000 Fcfp (133 euros). Mais un des inconvénients de Moorea tient aux horaires du bateau : le dernier départ de Tahiti est à 17h20 ce qui est difficilement compatible avec un poste à responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *